Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 211
Date d'inscription : 15/05/2017
Age : 30
Localisation : clairemont ferrand
Voir le profil de l'utilisateurhttp://irisbleu.forumactif.com
14012018

Sujets abordés : le juste milieu, le principe du jeu divin, la pratique du lâcher-prise, la pratique
de l’humilité, le problème de l’orgueil, la gratitude, l’abondance, comment résoudre la
culpabilité, la confiance en soi-même
02/04/13
Je fais ce message, qui ne sera, encore une fois qu’une répétition de ce que j’ai dit mais, apparemment, ça entre dans
une oreille et ça ressort par l’autre. Déjà, celui qui désire s’adresser à moi, ou même qui ne fait qu’évoquer mon nom
est PRIÉ DE L’ÉCRIRE CORRECTEMENT. Khubya. L’orthographe est assez compliquée, je le conçois mais c’est
justement cette orthographe en particulier qui donne la puissance vibratoire que mon nom recèle vraiment.
Ce nom est la clé de connexion avec moi, une sorte de pont, alors si vous le « saccagez » en l’écrivant mal, comment
voulez-vous que j’accepte de vous parler ou de faire autre chose ? Cela ne doit pas vous prendre trop de votre
précieux temps de regarder la bannière du site, de voir COMMENT ça s’écrit, non ? Cela s’appelle… attention …
LE RESPECT !!!
Ceci était le premier point, passons au second. Beaucoup encore me demandent par email si je peux les aider. Je
croyais avoir dit que formulé de cette façon, vous risquiez de vous retrouver sans réponse. A votre avis, un guide qui
reçoit 200 demandes, comment va-t-il faire pour faire une sélection (rappelez-vous, je suis de l’Élite, je ne peux pas
prendre n’importe qui !)
Eh bien, je vais mettre les nerfs de celui qui me le demande à l’épreuve. Celui qui veut mon aide va devoir se montrer
persuasif, ou même, écouter son cœur pour contourner la barrière que je pose. Certains ont parfaitement réussi, et là,
évitez de passer par la voie « normale ». Il faut faire un peu preuve d’imagination, mais toujours commander avec la
volonté du cœur.
Je suis celui qui peut saccager votre intérieur, celui qui peut bouleverser vos façons de faire. Je peux guider au début
mais vient, après, un moment où je vais forcément taper un grand coup chez vous et, FORCÉMENT, ça va faire mal.
Vous allez forcément « perdre » quelques morceaux d’égo si vraiment vous poursuivez avec moi jusqu’au bout.
Fort heureusement, ce n’est encore arrivé à personne sinon ils sont rares. Bref, il faut essayer de comprendre les
réelles implications de votre demande, mais surtout si je vous vois branché sur le circuit (et bien branché) « service à
vous-même » fatalement, c’est le refus, car vous ne vous serez pas assez interrogé.
Vous avez du mal à prendre conscience du niveau que je représente mais, dans un certain sens, c’est un peu normal.
Mon niveau réel n’a jamais pu être encore enseigné en une seule fois, car je dois énormément m‘abaisser quand je
prends un élève qui n’est parfois même pas passé par le stade du « développement personnel ».
D’ailleurs, celui-ci comporte un piège et je constate que beaucoup se font avoir par celui-ci. C’est L’ORGUEIL. Eh oui,
vous voyant vous améliorer, voyant que vous pouvez en fait contrôler votre vie et développer des facultés psychiques,
vous vous sentez privilégié.
Souvent ça opère de façon inconsciente, et lorsque je pointe cela du doigt la personne me réponds forcément : tu as
tort. Oooooh moi, j’ai tort ? C’est fort ça, non ? Enfin pourquoi pas, mais bon fermeture de la conversation. Mettre en
doute son guide qui voit tout alors que la personne ne voit rien, cela veut dire qu’il y a un petit problème de placement.
En fait, tout est sujet à problème dans la vie, il y a forcément son avantage et son inconvénient quoi que vous faites.
Par exemple, le fait d’être riche, ça comporte énormément d’inconvénients et d’ailleurs peu, voire personne, n’a réussi
à résoudre le problème.
Par exemple, la personne riche ne saura pas forcément quoi faire de son argent (masse d’énergie) et le dilapidera
dans tout et rien. Il ne saura pas se fixer des limites et le mot « économie » va sortir de son vocabulaire. Il y aura un
mépris assez profond, ou une vantardise, face à ceux qui sont pauvres. Mais surtout, et ça c’est évident, le cœur est
corrompu et un vide sans pareil peut s’installer dans sa vie.
Le faux ego va combler ce vide par des comportements égocentriques, et va tenter de prendre l’énergie des autres
pour tenter de combler ses vides. Sa notion de priorité va complètement fondre face à cette énergie d’abondance qui
ne sera pas gérée. Il ne se sentira pas concerné par les problèmes de la Terre, il s’enfermera, s’isolera, fera la fête,
profitera de l’opulence… puis dans sa vie d’après, eh bien, il sera dans la peau d’un pauvre, vivant en SDF dans le
pays le plus pauvre du monde.
Le pauvre va évidemment avoir le gros inconvénient de ne pas réussir, voire peu pour survivre, mais il apprendra à
être débrouillard, à faire passer le cœur en avant lorsque la personne a des enfants ou des amis à nourrir. Il va
apprendre à être débrouillard, à connaitre le mot « se sacrifier » et le mot « austérité ».
Vous qui me lisez par exemple, si vos revenus sont assez faibles, vous allez vous serrer la ceinture pour pouvoir
« passer le mois », mais si, du jour au lendemain, vous devenez riche, il se peut que vous perdiez vos repères ou
même tout sens des réalités. Eeeh oui, si par exemple, les pauvres devenaient riches, croyez-vous qu’ils auront une
attitude DIFFÉRENTE de vos riches actuels ? Votre réponse ?
………………
La réponse est évidemment NON. Tout se vit dans le cœur, et dès le moment où ce qui leur arrive n’est pas utilisé
comme « fertilisant » pour travailler intérieurement, si sa situation change, il ne saura pas en profiter. Par contre, celui
www.khubya.fr

6

qui a vécu la PAUVRETÉ INTÉRIEURE (intérieure, j’ai bien précisé) va connaitre la valeur de ce que je dis, et aura
perçu le problème. Autrement dit RICHE/PAUVRE fait encore PARTIE DE VOTRE DUALITÉ.
C’est bizarre ça, pourquoi votre Khubya adoré parle d’argent. OOOhh, je suis pauvre, je fais la manche. Non, je
plaisante. J’en parle tout simplement parce que, comme ça sent le rouge à votre niveau, je fais comme je peux pour
vous préparer à son effondrement. Parler de L’Atlantide et de Lémurie, c’est encore « optionnel » face à votre
situation actuelle.
Puisque RICHE/PAUVRE fait partie de la dualité, mais queeeeeee faire ? Eh bien je vous le dis ? Humm je réfléchis,
voyons voir. En fait, vous avez la possibilité de transcender la dualité. Je suppose que vous êtes au courant, non ? Je
vous explique cela. En fait, le transcendement de la dualité porte un nom et cela s’appelle :
LE JUSTE MILIEU.
Le juste milieu peut donc paraitre un concept de New Age mais pourtant c’est la CLÉ principale de votre délivrance.
Étant au juste milieu, il peut vous arriver n’importe quoi, vous restez en votre centre. En gros, le juste milieu, c’est la
connexion avec votre Être Divin. Une fois que vous l’avez atteint, vous avez franchi le seuil de votre CHEZ VOUS
INTÉRIEUR, c'est-à-dire le SOI DIVIN.
Votre présence ultime, votre présence I AM, c’est QUI VOUS ÊTES. Enfin… ! Donc, le juste milieu c’est votre
UNIQUE BOUÉE DE SAUVETAGE face aux évènements, face à vos perturbations de tous les jours, face à vos
problèmes, face à TOUT. C’est L’ARME PAR EXCELLENCE. Je vais vous expliquer comment vous pouvez y
parvenir, mais avant, j’ai plusieurs choses à vous dire.
Vous aurez remarqué que je parle d’argent. Ça ne vous a pas échappé, j’espère ? Si j’en parle, c’est que C’EST LE
MOMENT. Quand je parle d’un sujet, c’est que vraiment il y a une raison, et quand je m’attarde sur celui-ci, c’est que
la raison est tout simplement importante. Le feu à la dynamite a été amorcé par votre affaire de Chypre et ce n’est que
le début de son effondrement.
J’aimerais vous dire que l’effondrement de votre système va être plus dur à vivre que vous ne le pensez. Ici, je ne
m’adresse pas à l’humain lambda, je parle aux Travailleurs de Lumière, car ceux-ci ne sont donc pas censés aimer le
système actuel. Je vais le dire ICI noir sur blanc :
QUE VOUS SOYEZ UN HUMAIN LAMDA OU UN TRAVAILLEUR DE LUMIÈRE, L’EXPLOSION DU SYSTEME VA
VOUS FAIRE MAL. Pourquoi cela ?
Je vous explique. Votre système 3D agit FORCÉMENT comme une drogue sur chacun de vous parce que tout
simplement VOUS Y VIVEZ, même si vous vivez dans la campagne reculée et avez coupé les ponts le plus possible.
Que vous adoriez ce système ou pas, lorsque celui-ci va rendre son dernier soupir VOUS AUREZ MAL, et ne pas
comprendre pourquoi risque de vous déstabiliser.
Aussi, je vais tout mettre à plat avec vous pour vous faire comprendre les choses. Imaginez le système comme une
sorte de Léviathan. Ce Léviathan couvre TOUTE LA TERRE et en gros, il vous a ingéré en lui où que vous soyez. Il
vous nourrit donc d’une énergie particulière, même si elle est profondément dégoutante. Si le Léviathan meurt, vous
allez forcément vous retrouver « sans énergie ».
Cela va vous faire perdre la tête. C’est bien pour cela que nous entrons en action ICI ET MAINTENANT. Qu’est-ce
que j’essaie de faire à votre avis ? Humm, peut-être vous faire pousser quelque chose qui puisse vous permettre de
vous connecter à autre chose dès que ce système aura poussé son dernier soupir.
Nous, EDL, nous vous préparons à cette transition et peut-être que mon image du Léviathan éthérique vous a aidé à
mieux comprendre. La transition, c’est de passer de l’énergie de cette bébête à l’énergie cristalline, l’énergie du UN,
l’énergie cosmique, l’énergie DIVINE.
Donc il s’agit de se passer de l’énergie « service de soi-même, confort, ce que vous appelez les 7 péchés capitaux, le
faux ego, enfin de tout ce qui n’est pas Divin ou énergie Divine ».
Beaucoup d’entre vous ne pourront pas passer la transition finale car l’écart est bien trop grand. C’est pourquoi vous
attendent 10 merveilleuses petites planètes qui sauront vous « choyer » à votre juste valeur. Donc, ne voyez pas de
punition, juste une justice Divine qui opère dans toute sa beauté et pas seulement en fonction d’une seule
réincarnation mais de toutes.
Donc, en fait, un défi qu’on ne vous montre pas, c’est tout simplement votre dépendance obligatoire au système
actuel. Si moi Khubya, je voulais « réquisitionner » l’un d’entre vous dans mon vaisseau, je serais dans l’obligation de
vous placer une énergie « sas » pour vous débrancher de votre dépendance à la Terre (dû au système en place).
Si je ne faisais pas cela, vous voudriez retourner sur Terre avec la forte contradiction de rester avec nous (puisque
c’est complétement diffèrent de chez vous, et surtout bien mieux). C’est donc une torture que nous prenons le soin
d’éviter. Les chambres de guérison qui sont chez nous ont directement cette énergie d’incluse dans la pièce.
Bref, nous sommes obligés de vous « désintoxiquer ». C’est pourquoi nous faisons de notre mieux, par nos
nombreuses interventions, en vous « branchant » sur une autre réalité et dans une autre énergie.
Certains d’entre nous peuvent agir comme des bornes énergétiques en attendant la transition et c’est donc très
avantageux. Si l’un d’entre vous a déjà des guides attitrés, vous pourrez alors vous brancher temporairement à eux
quand la phase de purification arrivera.

www.khubya.fr

7

Donc le travail sur vous-même est une ÉTAPE OBLIGÉE pour pouvoir passer cette transition de désintoxication le
mieux possible. Nous sommes si présents à vos côtés et ce n’est absolument pas un hasard, car ça correspond à un
besoin réel.
Rappelez-vous que certains d’entre nous sont ici alors que d’origine, NOUS NE DEVRIONS MÊME PAS METTRE LE
BOUT DE NOTRE NEZ CHEZ VOUS. J’en fais partie. Donc URGENCE. Urgence de faire une introspection, urgence
de COMPRENDRE comment ça marche, URGENCE d’apprendre à ouvrir votre cœur en quittant le terrain du mental
et de l’intellect.
Maintenant que je vous ai dit cela, passons à « comment être dans le juste milieu ». Déjà, il faut que vous compreniez
que c’est une technique mère, une technique obligatoire. Sans cela, vous construirez FORCÉMENT sur un château
de sable. Vous pouvez donc me dire « Khubya tu sais, ça fait plusieurs années que vous nous dites, préparez-vous,
préparez-vous, on en a marre, on veut voir les choses arriver ».
Et quand ça arrive, vous êtes dans tous vos états, en panique, car vous ne vous attendiez pas du tout à réagir comme
ça… Vous vous croyez prêt ? Alors où est le problème ? C’EST SIMPLE, VOUS ÊTES UNIQUEMENT PRÊTS DANS
VOS TÊTES et, nous, nous cherchons à vous préparer au niveau du cœur.
Au moment même où vous comprenez la nature de votre pouvoir intérieur, les règles changent. Vous ne SUBISSEZ
PLUS, VOUS AGISSEZ. Donc, être vraiment prêt au bouleversement, c’est être capable d’être dans son juste milieu.
Ce juste milieu est donc une PROPRIÉTÉ DU CŒUR DIVIN et non de votre cœur du bas, le cœur humain. Pour
cultiver ce juste milieu, il faut savoir que le mot-clé est
ÉCHEC
C’est grâce à des échecs répétés, grâce à de multiples poteaux pris en pleine figure que vous pourrez vraiment
apprendre à vous centrer. En fait, évidemment, le juste milieu est rattaché au LÂCHER-PRISE. C’est d’abord en
pratiquant le lâcher-prise (donc en voyant à quel point vous voulez que tout soit comme ci et comme ça) que vous
allez pouvoir accéder au juste milieu.
Donc, je vais devoir faire une petite dissection de comment ça marche. On vous apprend à disséquer les grenouilles,
mais il faudrait mieux qu’on vous apprenne à disséquer vos problèmes qu’on laisse souvent de côté. Votre société ne
s’occupe certainement pas de vous aider à résoudre vos problèmes, et vous restez des années sans pouvoir les
résoudre.
Donc on va disséquer LA méthode pour pouvoir gérer vos problèmes, aussi bien que les évènements à venir.
Commencez à régler votre problème avec cette méthode et, si vous y parvenez, vous aurez peut-être mieux compris
comment il faut s’y prendre. Pour avoir une véritable pratique du juste milieu, nombreux seront les problèmes à
résoudre. TOUT EST UN, il faut donc simplement savoir comment les choses fonctionnent.
Le lâcher-prise, c’est une méthode que vous pouvez trouver aussi bien sur internet que dans vos livres, pourtant une
chose est sûre, elle est très peu pratiquée (la preuve : l’état de votre monde, ou à échelle réduite, le fait que vous
soyez toujours enlisé dans vos problèmes). Donc je vous expose la méthode, mais de façon plus complète que
certaines des versions que l’on vous présente.
ère

1

étape : Le jeu

J’ai commencé à introduire dans plusieurs de mes messages l’importance de comprendre que vous êtes dans un jeu,
une scène de théâtre où chacun de vous a enfilé un costume. Vous avez le costume de mère, de père, d’enfant,
d’étudiant, de commerçant, d’artiste, de personne fortunée, de postier, etc…
Enfin, vous avez plusieurs étiquettes, même celle de vos origines, la France, l’Angleterre, la Belgique, l’Espagne,
l’Allemagne, etc. Vous avez un nombre incroyable d’étiquettes que vous investissez par un costume. Donc vous avez
votre personne (vous pouvez le trouver en écrivant tout ce que vous croyez être).
Vous voyez, ce personnage en question a une apparence (qui est souvent modélisée en fonction de son niveau
d’évolution intérieure) et des potentiels. Ce personnage va donc aller intégrer sa scène de jeu. Il va lui arriver
plusieurs problèmes (problème d’apparence, de travail, de relation, de gestion, etc…).
Votre vie est donc parsemée d’obstacles qui représentent un point où vous devez vous parfaire. Le but du jeu : en
apprenant à gérer vos problèmes qui vous donnent ce que vous n’avez pas, vous redevenez QUI VOUS ÊTES et en
vous améliorant, vous vous donnez des capacités supplémentaires, des « pouvoirs » supplémentaires. Vos jeux
vidéo, c’est ça en réalité.
Vous avez compris votre concept de vie, et lorsque vous « jouez au jeu vidéo », vous jouez à un double jeu vidéo.
Vous êtes déjà un personnage de jeu, qui lui-même joue à un autre jeu. Le seul bémol, c’est que vos jeux vidéo ne
vous apprennent pas à vous refléter, à voir vos problèmes et à les relativiser. Ils vous apprennent à taper sur des
créatures et à vous divertir par des jeux de guerre ou d’aventure. C’est plus pour vous échapper que pour vous
refléter.
Donc, si vous avez compris, mais surtout, que vous l’intégriez en état d’esprit (par exemple par la visualisation
quotidienne ou mantra pendant 21 jours) pour commencer à clairement VIVRE avec cette idée. Lorsque c’est le cas,
lorsque vous l’avez assimilé, FORCÉMENT vous allez prendre du recul.
Par exemple, si vous êtes envoyé en justice pour une raison bonne ou fausse, si vous comprenez que c’est un JEU et
que cette situation est là POUR QUE VOUS TRAVAILLIEZ SUR VOUS-MÊME, alors vous allez vous détacher et

www.khubya.fr

8

vous ne flipperez pas « à mort » de passer devant le juge. Au contraire, vous allez plutôt cibler votre VÉRITABLE
ENNEMI DU JEU, c'est-à-dire la…..
PEUR, BIEN SÛR !!!!!!!!
Celle-ci, elle est la « méchante pas belle » à transformer (et non, on ne la tape pas, défense formelle de la taper,
sinon, elle va grossir). Un vrai jeu vidéo, n’est-ce pas ?
Ce concept de jeu est un des concepts maîtres de l’origine, et c’est pourquoi tous les jeux vous fascinent tant. Le jeu
est ce qui permet de refléter vos multiples facettes, ou parfois vous projeter ailleurs pour vous permettre de
DAVANTAGE vous détacher de vos problèmes.
Le divertissement doit être non pas utilisé pour cause de gratification (enfin si, mais pas seulement) mais plutôt pour
une cause de DÉTACHEMENT, de PRENDRE DE LA DISTANCE. Prendre de la distance se fait FORCÉMENT par
une pratique (non intellectuelle) et vous avez de multiples moyens de faire cela. Le jeu permet soit de PRENDRE DE
LA DISTANCE, soit il permet de se REFLÉTER dans un but aussi de détachement et de synthèse du problème.
Quel que soit votre problème, le PREMIER PIÈGE À ÉVITER c’est de le croire plus fort que tout. Le premier piège,
C’EST DE LE PRENDRE AU SÉRIEUX. Par contre, si vous le ridiculisez, là soudainement, ça va prendre un autre
aspect.
Tout dépend DE LA FAÇON DONT VOUS CONSIDÉREZ LES CHOSES et le but, c’est de le modifier pour être LE
MAÎTRE DU JEU.
Donc en comprenant que votre réalité ne l’est pas vraiment, vous allez MOINS PRENDRE AU SÉRIEUX VOS
PROBLÈMES et par conséquent, VOUS DÉTACHER. Cette première étape est IMPORTANTE dans la pratique d’un
lâcher-prise DURABLE. Exercez-vous et surtout assimilez-le, vivez-le en vous.
Regardez comment fonctionne votre vue. C’est en fait une projection d’image de votre cerveau. L’œil permet juste au
cerveau d’avoir les informations mais, en aucun cas, vous « voyez » avec vos yeux. Ce que vous appelez « réalité »
ne l’est pas, et rien qu’en étudiant comment marche votre vue, vous le découvrirez.
CE QUE VOUS VOYEZ N’EST PAS LA RÉALITÉ MAIS UNIQUEMENT UNE PROJECTION. Comprendre cela
CASSE votre façon de voir les choses. Et ainsi, ce que vous appelez « preuve de vision » ne l’est pas. Savez-vous
que nous pouvions (enfin plutôt les illuminati) dévier ce système pour vous « faire voir des choses » qui n’existent
pas ? Enfin, je ne vais pas m’étendre là-dessus.
Quel que soit votre problème, il n’est jamais aussi radical que la MORT. Une fois mort, le jeu s’arrête là, vous retirez
tous vos costumes, vous passez dans l’arrière-pièce où vous attend votre guide jugeur. Ensemble vous mesurez le
score obtenu. « Alors… tel problème… comment avez-vous réagi… Aah bien, vous avez tenté de faire un lâcherprise, bien, bien…. »
Le guide va donc plutôt voir un ensemble, plutôt que voir un à un vos problèmes, cela va de soi. Mais ensuite il va
passer votre vie à la loupe et verra vos « échecs » et vos « succès ». Oubliez vos beaux diplômes, oubliez vos
fabuleux titres, oubliez votre intellectuel très fourni, oubliez vos découvertes scientifiques du siècle, ce n’est pas cela
que va voir le guide.
Il va voir COMMENT VOUS AVEZ JOUÉ. Donc si l’un d’entre vous s’exclame devant un jeu vide « Oh que je suis trop
bon dans ce jeu », je vais lui répondre : et dans ton jeu de « réalité actuelle », tu es comment ? Bon ou mauvais ? Ça
risque de geler, une telle question, non ?
Donc, vous devez vous exercer à comprendre que votre réalité n’en est pas une, mais un jeu et une pièce de théâtre
au moyen de vos visualisations et suggestions. Sans cette approche-là, cette idée va être en vous quelques jours puis
va s’évanouir, ainsi que votre travail.
Donc première suggestion de votre cher Khubya adoré : CONSTRUISEZ SUR UN CHANTIER SOLIDE ET NON SUR
UN CHATEAU DE SABLE. Donc cette pratique quotidienne est inévitable. Humm… pardonnez-moi pour ma longueur,
vous voyez j’adoooore parler. Bon, trêve de plaisanterie, passons au second point
ème

2

étape : La volonté et l’engagement

L’engagement, j’ai également commencé à l’introduire en vous demandant notamment : voulez-vous vous mettre à
mon service ? Ma question implique évidemment un petit piège. Ce n’est pas parce que je la pose, que si vous me
répondez oui, je vais vraiment vous embaucher.
Elle visait surtout à faire une petite carte de où vous en êtes et de votre état d’esprit face à l’Ascension, face à nous.
Vous l’avez compris, avec moi c’est TOUT ou RIEN. C’est soit vous vous engagez, (l’eau jusqu'au sommet de votre
crâne), soit vous ne vous engagez pas du tout. Ma question « VOULEZ-VOUS ME SERVIR ? » sert en fait à placer
correctement votre position.
C’est soit un OUI NET, soit un NON NET. La confusion prouve que ce n’est pas encore clair, mais SURTOUT que
vous êtes encore bien branché au service de soi. Nous SERVIR, c’est forcément perdre votre faux égo adooooré.
Donc pour un travail sur soi, c’est EXACTEMENT LA MÊME CHOSE : Soit vous vous engagez TOTALEMENT, soit
vous passez votre chemin et vous n’essayez pas.
Si vous vous engagez vraiment, vous pouvez vous prendre plusieurs poteaux à la suite des uns des autres mais vous
ne faiblirez pas. Vous SAVEZ CE QUE VOUS VOULEZ, votre choix est concis et clair. Si ce choix, si cette DECISION

www.khubya.fr

9

n’est pas CLAIREMENT PRISE, alors tournez votre veste et partez, ne cherchez même pas à travailler sur vousmême. Vous savez pourquoi je vous dis ça ? C’est simple, c’est ce facteur qui détermine votre réussite ou non.
Même si vous n’arrivez pas à comprendre clairement votre problème, si vous vous ENGAGEZ à travailler sur vousmême pour déjà COMPRENDRE VOTRE PROBLÈME contre vents et marées, vous faites appel à la loi de l’attraction
qui vous donnera ce que vous voulez, mais il faut être engagé et surtout PATIENT.
ème

Le contrôle sur tout va présenter la 3
étape, et en tout cas elle n’est pas bénéfique. Le contrôle est contraire au
lâcher-prise. Une fois que vous avez fait votre choix, que votre décision est ferme, même si elle peut impliquer pas
mal d’échecs, nous pouvons passer à la troisième étape mais avant cela :
L’ÉCHEC EST LE FONDEMENT MÊME DE LA RÉUSSITE. C’EST SON PILIER DE BASE.
Si vous haïssez l’échec, vous haïssez la réussite car, encore une fois, c’est une dualité. Mais si vous changez votre
point de vue, ça devient une unité. C’est VOTRE POINT DE VUE QUI DÉTERMINE L’UNITÉ OU LA DUALITÉ. La
dualité, je le précise est une ILLUSION car elle provient UNIQUEMENT d’une façon de voir les choses.
3ème étape : L’identification du contrôle
L’homme par nature veut tout contrôler. Poussé à l’extrême, ça donne les illuminati ou sinon la fameuse formule
célèbre « je veux dominer le monde ». Ceci est donc un contrôle EXTÉRIEUR et ce contrôle est CONTRAIRE au
contrôle intérieur. En gros, si vous voulez connaitre la formule d’échec pour un travail sur soi formidablement loupé,
c’est celle-ci : apprenez à contrôler absolument tous les évènements et circonstances extérieures, apprenez à
contrôler les autres.
Le contrôle extérieur, voilà une formule d’échec mais, voyez-vous, vous n’avez même pas besoin de pratiquer ça
puisque c’est déjà naturel en vous. Formidable, non ? La nature fait bien les choses, n’est-ce pas ? Pourquoi avezvous ce désir de contrôle inné ? Cela provient de votre coupure de La Source.
Fonctionnant sur votre réserve d’égo, vous êtes forcément branché sur le mode « contrôle extérieur », et apprendre à
pratiquer un lâcher-prise de façon durable, ça permet de commencer à faire dériver l’énergie vers la prise « Source
Divine ». Magnifique, non ?
Si vous êtes dans le Service envers vous-même, vous êtes branché sur le mode « contrôle ». Si vous êtes dans le
Service Divin, vous êtes branché sur le mode « lâcher-prise ». Mais quoi qu’il en soit, vous, êtres humains déchus de
ème
dimension, vous êtes OBLIGÉS de travailler ce lâcher-prise car vous ne pouvez pas l’avoir de naissance.
la 3
Même les grands maîtres ont dû le travailler, car RIEN N’EST INNÉ SUR VOTRE TRÈS CHÈRE TERRE.
Cette compréhension est importante. C’est bien beau de vous enseigner le lâcher-prise, mais c’est bien lorsque ce
n’est pas un humain qui vous l’enseigne, car le Divin voit les morceaux que vous occultez. C’est pratique un guide, ne
trouvez-vous pas ? Il voit ce que vous ne voyez pas et vous éclaire. Maintenant que je vous ai expliqué le
fonctionnement, on va passer à la suite.
Pour pouvoir faire sauter un désir de contrôle, il faut déjà l’identifier. Pour cela, ça implique la règle suivante : VOUS
DEVEZ ACCEPTER QUE VOTRE PROBLÈME NE PUISSE PAS SE RÉGLER EN UN JOUR.
Si vous refusez, alors vous refusez ce qui suit « Paris ne s’est pas fait en un jour ». Ainsi vous fabriquez un édifice
intérieur, vous apprenez à polir votre diamant intérieur, vous devez comprendre que ça prend du TEMPS. Ce qui
prend du temps est TOUJOURS, je dis bien TOUJOURS plus fiable que ce qui est rapide.
Le temps dans sa longueur est GAGE DE FIABILITÉ ET DE RÉUSSITE. Si vous êtes trop pressés, ça ne marchera
pas. Allez vous prendre un bol d’air frais si vous êtes trop pressé, sortez de vos villes intoxiquées, prenez-vous un peu
de vacances (et si ce n’est pas possible, une soirée ou le week-end) à l’air frais, en forêt, ou près des lacs pour vous
« déstresser » un peu.
Puis regardez votre environnement, les arbres, les rivières, les lacs… ça s’est fait PETIT À PETIT. Si vous ne me
croyez pas, je vous donne le défi de me faire pousser un arbre dans la seconde qui suit. C’est impossible, n’est-ce
pas ? L’ESSENCE DE VIE DIVINE a besoin de TEMPS pour se développer.
Une Âme fraichement née dans le Soleil central a besoin de temps, d’expériences pour pouvoir façonner sa maturité.
Bon, il existe des cas exceptionnels qui prennent la voie express pour progresser, mais ils ont les tripes solides. Bref,
une Âme jeune est forcément plus immature qu’une vieille Âme.
LE TEMPS EST DONC IMPORTANT, et acceptez que régler vos problèmes prendront du TEMPS si vous vous
engagez. Si cela vous est difficilement avalable, c’est pareil, faites-moi une visualisation quotidienne d’une ville qui
prend du temps à se construire, d’un arbre qui pousse lentement, de fleur, d’animaux qui grandissent.
Pour devenir un « édifice magnifique à contempler », le facteur TEMPS EST INDIPENSABLE. C’est une essence
« non altérée » de la vie qui reste au moins dans votre temps. Tout prend du TEMPS. C’est une CONSTRUCTION,
une construction intérieure qui prend du temps.
Donc comprenant cela, vous allez vous atteler à voir dans votre vie, à quel point vous désirez contrôler les choses :
que machin ne soit pas en retard, que votre train n’ait pas d’accident, que votre fils se tienne correctement pendant
une fête, que vous puissiez avoir ce que vous voulez d’untel, bref regardez VOS DÉSIRS DE CHAQUE SECONDE
pour voir combien votre contrôle fait partie de votre vie.

www.khubya.fr

10

Vouloir contrôler l’extérieur de votre vie ne fera qu’assécher votre cœur intérieur. C’est bien pour cela que les
illuminati se retrouvent… sans cœur. Car ils ne veulent qu’une chose, contrôler le monde (pour calmer leur vide
intérieur), pourtant ce sont les êtres les plus souffrants de votre humanité.
Plus la personne souffre, plus elle va vouloir la reporter sur les autres. C’est comme cela qu’une personne peut être
agressive et insupportable. Celui qui ne souffre pas n’a aucune raison de faire du mal. Prenez-vous au moins 10 jours
d’observation sur vous-même, et observez vos désirs… vos caprices...
Regardez comme vous voulez que tout soit parfait : pas d’accident de la route, pas d’embouteillage, pas de chat qui
vous fait des croche-pieds et vous fait tomber dans l’escalier, pas de magasin qui ferme exceptionnellement, pas de
cela… pas de ceci… vous voulez être embauché, vous voulez que vos enfants cessent d’être si turbulents, vous
voulez que votre bus avance plus vite… tellement de situations… tellement….
Ah d’ailleurs, je vous invite à faire la chose suivante : MARQUEZ ce désir que vous avez pu « capturer ». Faites-en
une liste chaque soir (ça ne devrait pas prendre trop de votre précieux temps). Dans les premiers temps, donnez-vous
l’objectif d’en trouver 5, puis ensuite 7…10…20, puis notez-les au fur et à mesure.
Vous pouvez également noter d’autres circonstances qui ne vous concernent pas forcément, non seulement pour faire
fonctionner votre imagination, mais pour vous rendre compte à quel point ça joue. Si vous avez une personne
insupportable en ligne de mire, prenez son exemple, et notez tous ses désirs de contrôles extérieurs.
Faites-le pour un proche si vous voulez. Vous pouvez même vous mettre à deux (si vous vous connaissez) et marquer
les désirs de contrôle de la vie quotidienne de votre coéquipier. Vous pourriez être surpris. La balise pour vous
permettre de détecter ces désirs de contrôle est
RÂLER
Quand vous râlez, ou que quelqu'un râle, il y a fort à parier que son désir de contrôle n’a simplement pas abouti. Plus
un personne râle, plus elle désire contrôler les choses. Laurent Dureau, par exemple, fait cet exercice sous mon aile.
Et vous voyez, même pour lui c’est parfois pas évident de se prendre au filet tellement RÂLER C’EST DEVENU
ÉVIDENT ET QUE ÇA FAIT PARTIE DE SA VIE.
Enfin, c’est le cas de TOUT LE MONDE, il faut le savoir. Mais repérer cela, c’est un grand pas pour le lâcher-prise.
Donc, vous relevez ces désirs de contrôle, les OBSERVEZ, et ne cherchez SURTOUT PAS à les rectifier, faites
seulement QU’OBSERVER et placez votre belle prise sur papier, soit dans l’instant (petit calepin), soit le soir.
Au moins, vous pourrez être « fier » de votre observation, sans évidemment être excessif. Donc vous devez
VRAIMENT FAIRE CET EXCERCICE et voyez combien vos désirs par seconde sont nombreux. Et si nous inventions
une unité de mesure de cela ? (il rit). Donc mesurez votre débit de désirs par minute. Les endroits où vous devez
attendre sont de bons coins de pêche.
Eh oui, il faut voir cette activité comme un JEU et nous en revenons à notre premier point. Donc repérez vos zones
personnelles de pêche. Déjà l’un c’est L’ATTENTE où que vous soyez, embouteillage, avant un rendez-vous, en
garde, etc… et regardez à quel point vous pouvez râler.
Regardez encore plus cela lorsque le rendez-vous a été annulé, que le train a eu un problème, ou que la personne
désirée est en retard. Regardez votre chaudière fulminer. Bref vous avez compris le principe, je crois.
Normalement, si vous avez correctement fait l’exercice (l’abandon vient de la deuxième étape mal faite, ou
partiellement, donc vous avez tenté de construire sur un château de sable). Le lâcher-prise devrait être un état d’esprit
qui commence à venir dans votre vie.
Eh oui, vos désirs, à force d’être trop vus, sont mis à nu, et leur emprise habituelle ne fonctionnera plus. Quand vous
râlez, souvent VOUS N’ÊTES PAS VRAIMENT CONSCIENT que vous râlez. Cela s’appelle : être branché en mode
pilote automatique.
Mais si vous portez à la Lumière de votre conscience, ça opère sans que vous fassiez quoi que ce soit. Ah oui, je vais
vous dire l’obstacle majeur de cette troisième étape, c’est ceci : « ah je n’arrête pas de râler, j’en ai marre ». Donc
c’est le jugement. Si vous vous surprenez en train de vous juger, alors prenez une ample respiration. Vous devez
OBSERVER sans juger. OBSERVER SANS JUGER.
OBSERVER SANS JUGER est en fait la CLÉ pour permettre de réussir de multiples exercices : celui de contrôler sa
pensée, ses émotions, apprendre à se défaire de la peur, de la culpabilité et autre dérivés. C’est la formule maitresse
pour accéder à la maitrise de soi.
Le jugement sur vous-même est utilisé de façon déréglée. Il est utilisé pour vous démolir, pour démolir tout ce qui ne
cadre pas avec votre fausse vision des choses (dans la plupart des cas). Le jugement, c’est la capacité primaire de
discernement qui est transformée. Le VÉRITABLE jugement est OBJECTIF et tient compte de preuves et non D’AVIS
PERSONNELS qui sont OBLIGATOIREMENT ÉCARTÉS.
Jugez-vous vous-même et vous vous détruirez. Belle formule n’est-ce pas, et très très actuelle. Se juger amène LA
CULPABILITÉ. Quoi de mieux pour vous détruire que la culpabilité ! Magnifique arme utilisée dans vos religions par
exemple. Donc évidemment, nous n’allons pas chercher à vous faire culpabiliser. Lorsque cela a cette apparence,
c’est que c’est mal interprété ou mal vu.
Par exemple, le coup des 10 planètes peut vous rappeler la menace suivante « Si vous ne servez pas Dieu vous irez
en enfer ». Hors, pour les 10 planètes, la formule c’est plutôt « Ceux qui ne parviendront pas à faire la transition parce
que ce n’est pas encore l’heure pour eux, y seront placés ».
www.khubya.fr

11

Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum